Hoe digitale marketing tijdens de pandemie elke winkelier kan redden

Comment le marketing digital peut-il sauver les commerçants en temps de coronavirus ?

Malgré les aides du gouvernement, de nombreuses petites entreprises ont dû mettre la clé sous la porte l’année dernière. Les confinements imposés et les règles en matière de distanciation sociale ont poussé de nombreux consommateurs à se tourner vers le commerce en ligne. Les conséquences ont été catastrophiques. Aurions-nous pu éviter cela en misant davantage sur le marketing digital et pouvons-nous renforcer le commerce de détail pour éviter que ce genre de scénario se reproduise ?

Imaginez si tous les commerçants indépendants avaient développé une stratégie de marketing digital efficace lors de la première vague de coronavirus ? Est-ce que les choses se seraient passées différemment ? Ce ne sont pas les opportunités de développer une telle stratégie qui manquent mais selon une étude récente réalisée aux États-Unis, près de 92 % des entreprises manquent de moyens pour démarrer.

Une lutte inégale quand on sait que les grands géants du web investissent des sommes colossales en marketing digital. La course à la conquête du commerce en ligne risque encore de s’intensifier dans les années à venir. L’inflation pèse de plus en plus sur les prix et le fossé entre le commerce local et international risque de devenir insurmontable.

Les vaches dans la prairie

La capacité à élaborer une stratégie digitale solide ne consiste pas seulement à cibler les clients. Il s’agit également de protéger votre commerce contre la suprématie des grands médias sociaux tels que Facebook et Instagram. Peut-être connaissez-vous la métaphore des vaches dans la prairie… Là où toutes les vaches se réunissent, il n’y a pas d’herbe qui pousse. Et elles restent là, à patauger dans la boue. Alors élargissez votre champ de vision, regardez autour de vous, ne suivez pas le troupeau et vous verrez bientôt où trouver de l’herbe verte.

Il s’agit de vaches d’outre-mer certes, mais saviez-vous que, en Amérique, un commerçant sans personnel consacre chaque mois entre 55 € et 115 € au marketing digital ? Une entreprise comptant jusqu’à quatre membres du personnel peut facilement dépenser une moyenne de 750 € par mois pour convaincre ses clients.

Si vous voulez vous tourner vers les grands acteurs nationaux en tant que petit indépendant, vous avez intérêt à avoir un petit capital. Pour vous donner une idée : un article dans une newsletter d’un grand média flamand vous coûtera vite 7 500 € dans la région d’Anvers. S’agit-il pour vous d’une action « marketing digital efficace » ? Si vous mettez tous vos œufs dans le même panier et que vous trébuchez soudainement, vous verrez ce qu’il reste de votre panier…

La stratégie digitale commence dans votre commerce

Le marketing digital peut sauver un commerce. Nous en sommes convaincus. Même au niveau local, vous pouvez faire la différence et berner les grandes enseignes. Il s’agit surtout de voir comment vous répartissez votre budget entre les différentes possibilités. Il ne s’agit pas toujours de faire de gros investissements. Vous pouvez déjà voir ce que ça donne en essayant avec de petits montants. La solution orientée clients de Joyn en vaut la peine. Elle vous permet de constituer votre clientèle, d’envoyer des actions ciblées et d’augmenter votre chiffre d’affaires. Penser au niveau digital, c’est agir au niveau local !

Luk Balcer
Communication Engineer @ Joyn