Neopolis

Lors du premier lockdown, au travers de sa page facebook, nous avions des nouvelles.

A l’annonce du second, alors qu’il réfléchissait à mettre en place un système de commandes, il a appris qu’il pourrait rester ouvert. Quelle joie.

A coup de gel à l’entrée et de limitation du nombre de personnes présentes, il a pu continuer à nous accueillir avec son sourire habituel (caché derrière un masque).

Et avec humour aussi car en plus de la COVID, Sandro doit faire face à des travaux de grande ampleur dans la rue, transformant l’accès au magasin en une aventure digne d’un des livres qu’il vend.

Merci Sandro , à bientôt pour de nouvelles aventures “livresques” !
Anecdote envoyée par Kennedy van Dam Eric